Journal de Fabrice

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 21 juin 2006

L'Ardéchoise - Photos

Récupérées sur le site de Maindru :

  • Dans la première montée, le Col du Buisson, tranquille :

  • Dans la dernière montée, le Col du Buisson encore, à bloc :

  • Et Gérard et Cyrille

dimanche 18 juin 2006

Circuit Volcanique sur l'Ardéchoise

La veille, vendredi 16 juin, 11h-15h sur la route de St-Félicien, nous nous arrêtons à Bourg Argental, pour un petit échauffement, indispensable pour moi, qui n'ais pas roulé depuis 4 jours (déplacement) et les bronches prises. Le circuit nous fait passer d'abord par Burdignes, Vanosc et le Col de Charrousse (620mD+ pour 10 km, 394 points, 1ers cat.), et Riotord. Jusque là ça va, Gérard redescend sur Bourg-Argental chercher la voiture, nous continuons avec Cyrille jusqu'à St-Félicien. Sur la deuxième partie, les jambes ne veulent plus suivre. Inquiétant pour le lendemain. 82 km, 1680mD+ (soit 2,0% en moyenne), 20,8 km/h.

Jour J : samedi 17 juin. Nous voilà tous les trois, Gérard, Cyrille et moi, à St-Félicien dès 7h dans la foule (plus de 8000 cyclistes) à attendre le départ. Le ciel est couvert, la journée ne s'annonce pas trop chaude et finalement il pleuvra peu. A 7h20 l'hélico FR3 vombrit dans le ciel, à 7h30 le départ est donné, mais ce n'est qu'à 8h00 que nous franchissons la ligne de départ - Gérard a rèussi à se faufiler et part 1 ou 2 minutes avant nous.

  • Col du Buisson, 471mD : beaucoup de monde, nous le montons assez doucement à mon goût (75% FCM), Cyrille préférant démarrer tranquille. Gérard file devant, nous ne le reverrons que 3h30 plus tard ! Passage au sommet en 46'43".
  • Descente sur Lamastre : Rapide au début puis pénible à la fin, sur les freins, à cause d'une averse.
  • Col des Nonières - Le Cheylard : rien de particulier, un faux plat, une bosse facile et une descente roulante. Si ! Beaucoup de cyclistes victimes de crevaison.
  • Col de Mezilhac, 800mD  : C'est la grande montée du jour. Faux plat jusqu'à Dornas, puis magnifique ensuite. Nous montons toujours à un rythme retenu (75% FCM). Au sommet, 72 km et 3h29 (20,6 km/h). Nous retrouvons Gérard au ravitaillement , il est déjà là depuis 11 minutes!
  • Lachamp-Raphaël - Gerbier des Jonc : Du col, la route continue à monter jusqu'à la ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerrannée, puis une succession de creux et bosses jusqu'au Gerbier. 50' à un rythme plus élevé (80% FCM)
  • Descente sur Arcens-St Martin de Valamas : superbe, route en bon état, rapide (50-60 km/h), des lacets. Je me régale et double beaucoup de monde. Au ravitaillement d'Arcens, Cyrille et Gérard me rejoignent.
  • Montée de St-Agrève : c'est un peu la montée galère, ça monte pas vraiment et ça dure longtemps, et il y fait chaud ; aujourd'hui pas trop heureusement. Gérard continue à son train mais Cyrille lache les chevaux ; je le suis quelques km mais je me raisonne trouvant le cardio trop élevé (>88% FCM) à plus de 50 km de l'arrivée. Je le laisse filer. Je le retrouve finalement un peu avant St-Agrève, où nous nous ravitaillons. Près de 85% FCM sur la montée.
  • Rochepaule : La descente avant Rochepaule est encore un régal, ce qui me permet de prendre de l'avance sur Cyrille et de faire les 2 premier km de Rochepaule tranquillement (77% FCM), puis je m'accroche au TGV Cyrille sur les 2 derniers km. Le cardio affiche 88% FCM, mais bon, il reste moins de 30 km, soyons fou. Je me ravitaille en eau mais Cyrille continue. Je le rattrape dans la encore rapide descente qui suit. Nous moulinons et reprenons nos forces jusqu'au pied du Col du Buisson, dernière difficulté.
  • Col du Buisson : top chrono au pont, braquet tout à gauche pour passer le mur à 15%. Cyrille me double et accelère. Je m'accroche. Je suis au taquet (94%FCM), mais ça va. Après 3 km, Cyrille coince (je saurai plus tard qu'il est victime de crampes) mais je continue au même rythme. Je passe au sommet en 26'34" (2' de moins que l'an dernier) pour 6,4 km et 386 mD+ (6%), soit 14,5 km/h et 875 m/h.
  • La fin : J'attends Cyrille au sommet puis c'est 13 km de descente sur St-Félicien, dans laquelle je me fais bien plaisir. Arrivée en 7h34'14" (temps officiel) pour 171 km (22,58 km/h) et 3201mD+.

Je termine 901ème, Cyrille 946ème (7h37'21") et Gérard 1330ème (8h09'45") pour 2307 arivants. Le premier termine en 5h11, le dernier en 11h50 ! Mon compteur n'affiche que 7h19, je me suis donc arrêté 18 minutes aux divers ravitaillements.

Bilan de la course : je suis plutôt satisfait : météo idéale, pas trop chaude, route sèche, de très belles descentes, et pas de galère. Du coup, j'ai l'impression que j'aurai pû faire mieux en partant un peu plus fort, disons à 80%FCM plutôt que 75%. Elle restera comme un bon souvenir !

dimanche 11 juin 2006

Rallye cyclotouriste des Chats

En guise de répétition avant l'ardéchoise, j'ai fait ce matin le rallye des chats à un rythme soutenu. Objectif 25 km/h et une FC de 80% environ.

Le départ et l'arrivée se trouve à St-Maurice sur Dargoire, dans le haut des coteaux du Lyonnais. Il n'y avait pas grand monde ce matin à 6h10 pour s'inscrire sur les 100 et 130 km. Je m'inscris sur le 130 km, et 1550m D+ annoncé. L'heure de départ est libre. Apparemment 6-7 cyclistes sont partis avant moi, et il n'y a pas grand monde derriere. Trop peu pour former des groupes ; ce sera donc une grosse sortie solo. Cette année le parcours, très joli, passe par Ste-Catherine-Larajasse-Grezieu le Marché-Pomeys-Feurs-l'Argentiere-Aveize-Duerne et St Martin. Alors que j'ai arpenté les Monts du Lyonnais de long en large, je ne connais pas un tiers de ces routes !!!

Le premier ravitaillement est pile au bout d'une heure et 23 km, le second aux 2 heures et 50 km. Puis le désert....pas de ravitaillement avant le regroupement des circuits aux 110 km. De plus il commençait à faire bien chaud à partir de 8h30. La côte d'Aveize a été dure a passé.

Je passe l'arrivée en 5h11 au compteur et 131 km (25,2 km/h), mais la montre qui tient compte des pauses affiche 5h22 soit 24,4 km/h. Denivelé 1920m D+ soit 1,5% en moyenne. Cardio : 79% en moyenne, dont 77% sur la première moitié, et 81% sur la seconde (fatigue, déshydratation). Mais le plus important est que je termine sans crampes, ce qui n'est pas toujours le cas par de telles chaleurs.

Samedi prochain ce sera une autre histoire : 171 km et 3042 m D+. Plus dur mais il y aura beaucoup de monde sur les routes (près de 13000 inscrits à ce jour) ce qui est "entraînant" même lorsque l'on a plus de jambes.