Journal de Fabrice

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 16 août 2007

Grands cols - dernier jour - Granon et Gondrans

Récit du troisème et dernier jour.

Mardi 14 août

Juste après le petit déjeuner à 7h30, nous nous rendons à Briançon, via le col de l'Izoard, gravi en voiture cette fois-ci. Nous nous garons à St-Chaffrey. Nous déballons le matériel et nous voilà en route. A peine 1 km d'échauffement, et au premier croisement, la route s'élève déjà. En ce sera sans repis jusqu'au Col du Granon 11,5 km plus loin et 1000m plus haut. Et rapidement aussi, le paysage devient grandiose au dessus de la vallée et face aux hautes montagnes des Ecrins.

Le descente est rapide, et nous croisons de nombreux cyclistes à l'assaut de ce col connu. Nous retrouvons la voiture, nous restaurons un peu et retraversons Briançon pour aller nous garer à Fontcatherine, au départ de la route de l'Izoard.

Mais ce n'est pas ce dernier que nous allons grimper, et encore moins un col connu. Celui qui vient, je l'ai trouvé par hasard sur le guide Chauvot qui recense tous les cols de France. Parmi le peu de 2000m routiers, on trouve un "col des gondrans". Pas visible sur la carte Michelin, il apparaît clairement sur une carte Didier et Richard au 1/50000e. Il s'agit d'un col géographique située sur une crête stratégique militairement. Plus exactement entre les forts Gondran et Janus, partis de la fameuse ligne Maginot. Sauf que cette partie a résisté aux assauts italiens.

Bref, on y accède par un route militaire dont on ne sait pas trop si elle est autorisée aux cyclistes.

La route n'est pas très bien entretenue mais les flans sont sécurisés contre les mouvements de terrain. On y rencontre d'étrange tunnels, pas vraiment aux "normes" !

Entretenue ou pas, la route n'en est pas moins pentue. A part 2 replats, la pente doit rarement faire moins de 7% et souvent plus de 10%. Et après le Granon, les bonhommes souffrent un peu.

Enfin nous voici au sommet, surplombant les sources de la Durance. Pas l'ombre d'un panneau de col et encore moins de cyclistes. Quelques randonneurs venant de Montgenevre doivent se demander par où on est monté.

Enfin, c'est déjà la fin de notre périple. Dommage ! On recommencera !

Les cols gravis :

  • Col du Granon
  • référence : FR-05-2404
  • départ : St Chaffrey point coté 1364
  • sommet : 2404m
  • dénivelé : 1040m
  • longueur : 11,5 km
  • pente moyenne : 9,0% (profil)
  • score : 952 points
  • montée : 1h20 soit 780 m/h pour 139 bpm
  • Col des Gondrans
  • référence : FR-05-2347a
  • départ : Croisement D902-route militaire
  • sommet : 2347m
  • dénivelé : 927m
  • longueur : 12,7 km
  • pente moyenne : 6,9% (profil)
  • score : 689 points
  • montée : 1h24 soit 662 m/h pour 139 bpm

mercredi 15 août 2007

Grands cols - 2eme jour - Agnel et Izoard

Récit du deuxième jour.

Lundi 13 août

Petit déjeuner à 7h30 et à 8h, nous voilà partis dans le sens de la descente. Nous passons d'abord à Chateau Queyras.

3 km plus loin, nous traversons La Guil à Ville-Vieille. C'est là que l'ascension commence : le Col Agnel est 21 km plus loin. La pente est assez raide sur plusieurs km. Nous passons près d'une belle demoiselle (coiffée).

Puis succède un secteur moins pentu avec quelques courts ressauts. Nous croisons quelques coureurs à pied.

Quand on aperçoit le sommet, il reste encore 7 km.

Du sommet, ce col, à la frontière franco-italienne, a vraiment l'allure d'un géant.

Dans la descente, à mi-parcours, nous empruntons une petite route panoramique qui nous monte à St-Véran. Déjà beaucoup de touristes à 11h, mais trop tôt pour manger. Nous quitterons donc St-Véran et casserons la croute dans un snack à Chateau Queyras.

Le ventre rempli, nous repartons pour Arvieux. 350m plus haut sur la route du Col d'Izoard. Mais comme nous avons encore toute l'après-midi devant nous, nous décidons de poursuivre jusqu'au sommet de l'Izoard. A 3 km du sommet, le passage de la Casse déserte (et col de la platrière) est toujours aussi spectaculaire. Et c'est de là que l'on aperçoit le sommet.

Deux jours plus tard aura lieu l'Embrun Man, le fameux triathlon dont le parcours cycliste passe par l'Izoard. Le 100e km est juste sous le col ; il restera alors 90km aux coureurs à parcourir.

Nous, on s'arrête au col, et dans la descente nous nous arreterons de nouveau à la Casse-déserte pour un dernier coup d'oeil.

Les cols gravis :

  • Col Agnel
  • référence : FR-05-2744
  • départ : Ville-Vieille
  • sommet : 2744m
  • dénivelé : 1365m
  • longueur : 21 km
  • pente moyenne : 6,5% (profil)
  • score : 908 points
  • montée : 1h50 soit 745 m/h pour 143 bpm
  • Col d'Izoard
  • référence : FR-05-2360
  • départ : Croisement D902-D947
  • sommet : 2360m
  • dénivelé : 1007m
  • longueur : 14,5 km
  • pente moyenne : 6,9% (profil)
  • score : 713 points
  • montée : 1h23 soit 728 m/h pour 155 bpm

Grands cols - 1er épisode - Champs et Allos

Avec Gérard, nous avons décidé d'aller gravir en vélo quelques cols routiers de plus de 2000m, parmi ceux que nous n'avons pas encore gravi. Nous avons passé 3 jours dans les Alpes. Ce billet est un récit du premier jour.

Dimanche 12 août

A Crest, lever matinal, direction le Col d'Allos en voiture. La route est longue et peu rapide. A 8h30 nous y sommes, et chose peu commune, nous allons démarrer la journée à partir du sommet...donc il faut être bien sûr de pouvoir y remonter ! Au col ambiance matinale et coupe-vent de rigueur pour une descente, à froid, de 24 km.

Au bas, à Colmars les Alpes, une fête médiévale se prépare.

Nous quittons les coupe-vents et prenons la petite route qui monte au Col des Champs. Dès les premiers mètres, la pente est raide, et il y aura peu de repis jusqu'au sommet. Du coup, nous avons le temps d'admirer le paysage, à travers les arbres d'abord, puis dans les alpages.

A la descente, sur le même versant, nous croisons les locaux, qui nous laissent gentillement passer.

Dans les bois, la lumière est sympathique.

Pause à Colmars les Alpes pour oter les coupe-vents et remplir les bidons, et c'est reparti, direction la voiture...au sommet du col d'Allos. D'abord une légère mais longue pente avant le plat de résistance à partir de la Foux d'Allos. D'ailleurs il fait faim, car il est midi passé. Finalement, tant bien que mal, nous arrivons au col.

Nous redescendons en voiture jusqu'à Barcelonnette pour manger. Puis rallions, via le Col de Vars, notre gite qui se trouve à la Chalp d'Arvieux, au pied du Col d'Izoard. Et comme il n'est que 17h, je me fais une petite sortie CAP de 1h (montée au sommet des pistes 410m D+ et retour).

Enfin, un bon diner est bien mérité et sera bien dévoré.

Les cols gravis :

  • Col des Champs
  • référence : FR-04-2093
  • départ : Colmars les Alpes
  • sommet : 2093m
  • dénivelé : 842m
  • longueur : 12 km
  • pente moyenne : 7,0% (profil)
  • score : 603 points
  • montée : 1h17 soit 656 m/h pour 132 bpm
  • Col d'Allos
  • référence : FR-04-2244
  • départ : Colmars les Alpes
  • sommet : 2244m
  • dénivelé : 999m
  • longueur : 21,5 km mesuré
  • pente moyenne : 4,6% (profil)
  • score : 486 points
  • montée : 1h47 soit 560 m/h pour 139 bpm